Home A LA UNE BMW M550i Xdrive, en attendant la M5

BMW M550i Xdrive, en attendant la M5

0

Si les puristes de la marque BMW ne jurent que par le 6 cylindres en ligne, c’est oublier bien vite qu’il existe un moteur tout aussi emblématique chez le constructeur bavarois : le V8.

Des allures sportives dignes du blason M.

La nouvelle série 5 conserve ce type de motorisation pour l’améliorer dans la BMW M550i xDrive. Ainsi, en attendant la prochaine M5, les amateurs des vocalises du V8 peuvent se tourner vers cette version qui offre un moteur bi-turbo puissant, 462 ch, allié à une transmission intégrale typée propulsion. Les 4.4 litres de cylindrée dispose de l’injection directe, de la distribution variable et du fameux système VANOS (calage variable des arbres à cames). Si la puissance culmine a 5 500 tr/min, le couple maximal est atteint dès 1 800 tr/min, ce qui rend le véhicule particulièrement onctueux à l’usage. C’est d’ailleurs l’avantage de conserver un bon gros V8.

Le V8 de 4.4 litres biturbo délivre 462 ch et 650 Nm de couple.

Au niveau des performances pures, si la vitesse est bridée à 250 km/h, le 0 à 100 km/h est effectué en 4 secondes exactement, bien mieux que l’ancienne M5 V10. Ce gain notable est certainement dû à la transmission de la puissance aux quatre roues et à la boîte Steptronic à 8 rapports dont les différents modes permettent d’optimiser le côté sportif de la berline. D’ailleurs, le travail des suspensions et le comportement de la boîte de vitesses sont grandement aidés par le châssis M Sport adaptatif surbaissé. Afin de donner un air plus agressif, il est possible en option de passer des jantes de 19 pouces à celles en 20 pouces. Avec le kit aérodynamique M, l’automobile accentue ce côté sportif en intégrant un léger volet sur le capot de coffre et les coquilles de rétroviseurs, le pourtour des naseaux, les brides spécifiques M Performance de la prise d’air avant ainsi que les deux ouïes d’air latérales arborent la teinte exclusive Cerium Grey metallic.

Le petit aileron type Gurney sur le capot du coffre ajoute une touche sportive tout comme les échappements peints.

Pour revenir sur la partie dynamique, il est à noter qu’en mode SPORT ou SPORT+, si la transmission se veut plus incisive, elle n’est pas la seule. La direction assistée subit elle aussi les lois de la programmation des ingénieurs qui ont voulu la rendre plus maniable et plus précise. Ce que tout conducteur sportif recherche et raison pour laquelle il se porte acquéreur de la M550i. Il désire également un freinage puissant et endurant, sur cette version, les freins M Sport se démarquent par des étriers peints en bleu métallisé. Certes la couleur ne fait pas l’efficacité mais le choix d’étriers fixes et des disques de plus grand diamètre aide vraiment à stopper l’engin.

Un intérieur luxueux comme il se doit à ce niveau de gamme.

En définitive, le haut de gamme de la série 5 peut sérieusement faire réfléchir la clientèle de l’ancienne M5. Au niveau du confort intérieur, nous retrouvons toute la qualité et le traitement exclusif auxquels BMW nous habitue. Mais au niveau de la conduite, le système XDrive apporte un gain de sérénité et d’efficacité non négligeable. De plus, le prix étant de peu sous la barre des 100 000 euros, ce que la prochaine M5 devrait franchir, la question du choix (presque rationnel) se pose.

 

source : BMW

 

Sous son meilleur profil…
tags:

YOUR COMMENTS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE