Home A LA UNE Envoûtante Porsche 996 GT3 RS

Envoûtante Porsche 996 GT3 RS

0

La griffe RS chez Porsche signifie quelque chose d’important.

Tout d’abord, dans la langue de Goethe cela veut dire RennSport soit course automobiles dans un langage plus compréhensible de ce côté du Rhin. Voilà donc un suffixe qui se suffit à lui-même… Et sa première apparition date de 1972 lors du salon de l’Auto à Paris, elle vient en appui à la désormais très célèbre Carrera 2.7 RS qui préfigure ce qu’une RS devra être à l’avenir.

Il s’agit ni plus ni moins d’une 911 beaucoup plus bestiale et dont il ne manque plus grand chose pour entrer dans le grand bain de la compétition. Après cette révolution et ce coup de génie, une une 911 portera le signe dinstinctif RS. Il désignera la Carrera 3.0 dont seulement 109 exemplaires seront produits.

Cependant, durant une longue période, la 911 ne sera plus tournée vers la sportivité extrême. Ce seront soit des modèles exclusivement destinés à la compétition qui seront développés soit des autos embourgeoisées et performantes telle que la 911 turbo.

Il faudra attendre le renouveau de la grenouille en 1989.

L’évolution esthétique est notable et c’est ainsi qu’elle retrouve le sourire et le succès commercial. L’occasion est désormais donnée à Porsche pour ressortir le fameux RS et voici la renaissance de la RS 92 ! En fait, la Porsche 911 reprend les voies de l’ultra-performance avec un moteur flat six revu qui délivre 260 chevaux toujours avec 3.6 litres de cylindrée comme les versions de série de 250 purs-sangs, l’intérieur est dépouillé et deux sièges baquets remplacent les confortables fauteuils d’origine, adieu aux places arrières, aux vitres électriques et à l’insonorisation, pire encore, de simples lanières remplacent les poignées de portes. Bref, la RS is back ou plus exactement la RS ist zurück !

C’est ensuite en 1995 que la même recette est utilisée par Porsche pour sa 993 Carrera RS dont la cylindrée passe à 3.8 litres pour une puissance de 300 chevaux. Elle conserve la direction assistée, seule marque de luxe de cette auto devenue très rare et dont très peu de personnes peuvent dire je l’ai conduite.

Mais celle qui nous intéresse aujourd’hui c’est la 996 GT3 RS. Elle double le plaisir car elle s’appelle et GT3 et RS. Si son moteur retrouve ses 3.6 litres, la puissance fait un bond et culmine à 381 chevaux. L’allègement va encore progresser car le constructeur fait appelle à l’énorme aileron arrière en carbone, matière reprise pour les capots avant et arrière ainsi que pour les coques de rétroviseurs. La facture grimpe de fait mais le plaisir est encore plus grand car à la conduite, la 996 devient plus précise que les générations précédentes. Sa boîte de vitesses correctement étagée et son moteur très disponible procurent des sensations de facilité déconcertantes. La rigidité du châssis est renforcée par un arceau de sécurité condamnant les places arrières. Après tout, la RS est aussi une voiture passion et si la passion se partage il y a des limites. Autre fait notable, elle sera la dernière RS à ne pas avoir d’aide électronique poussée. Elle se pilote à l’ancienne avec le cœur et des c….. !

source vidéo : autoethica

Pour suivre autoethica, tout est là :

http://instagram.com/auto_ethica
http://facebook.com/autoethica
https://www.youtube.com/channel/UCh-JBsLOzCCXmt4AYSEUJQw

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE