Home MOTION CAR Lamborghini LM002, le père des SUV

Lamborghini LM002, le père des SUV

0

Si la définition de rouler en SUV est d’avoir les fesses posées à un mètre du sol dans un engin de plus de deux tonnes à l’esthétisme douteux et de filer à 200 km/heure, alors oui, le Lamborghini LM002 est bien un SUV.

Sorti en 1986, l’encombrant véhicule était à l’époque le symbole de tous les superlatifs automobiles. Imaginez, deux mètres de large, presque cinq de long et un mètre quatre-vingts de haut et une masse de 2 700 kilos. Ce 4×4 n’a pas vraiment la taille d’une ballerine et ses mensurations l’empêchent d’aller aux dîners en ville.

Cependant, le LM002 reste mythique et pour cause. Son intérieur bénéficie d’un traitement précurseur des plus luxueux que nous pouvons retrouver en équivalence actuelle dans un Porsche Cayenne ou bien un Bentley Bentayga mais à la différence près que son gabarit extérieur n’est pas gage d’espace intérieur.

Par ailleurs, si de base il se veut être en mode propulsion, il est possible d’enclencher le système intégrale afin de sortir de situations scabreuses offrant ainsi des capacités de franchissement en rapport avec la monte pneumatique Pirelli Scorpio Zero en 345/60 ZR 17. Un gros atout quand on se déplace dans le désert.

Une fois tout cela dit, que reste-t-il de notable à ajouter? Parlons du cœur de la bête, son moteur ! Et quel moteur. À la recherche d’une motorisation digne de l’engin, les ingénieurs ont directement prélevé dans le stock de la marque de Sant’Agata une pièce de choix, le V12 qui équipait la Countach. Sans y apporter de réelles modifications, il fut assez simple de l’implanter sous le volumineux capot. Les 12 cylindres de 5.2 litres de cylindrée font sonner la charge de 450 chevaux. Excusez du peu, mais il a fallu attendre bien longtemps par la suite pour retrouver autant de puissance dans un SUV.

Malgré tout, il ne faut pas s’attendre à des performances exceptionnelles, ça reste lourd à déplacer. La bonne nouvelle est à mettre au crédit de l’autonomie car avec un plein, il est possible de parcourir 800 kilomètres, soit un trajet Paris-Saint-Tropez. C’est plutôt appréciable que de ne pas avoir à passer à la pompe à tout bout de champ pour remettre du SP98 dans le réservoir de 290 litres… ah bah oui, c’est que le LM002 boit beaucoup, 35 litres aux cent en moyenne basse. La bonne nouvelle pour la planète et ses ressources pétrolières, c’est qu’il ne fut produit qu’à 301 exemplaires.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE