Home BLOG D'AILLEURS Venturi 260 APC, une histoire de famille

Venturi 260 APC, une histoire de famille

0

La France est un pays qui compte et a beaucoup compté dans l’histoire automobile. Elle fut au début du vingtième siècle le berceau d’une industrie naissance et prolifique. Malheureusement, après le choc de la seconde guerre mondiale, il n’en resta que des ruines et peu de marques y survivra.

Cependant, au fil des années, quelques téméraires se lancent dans l’aventure de la construction automobile dans notre pays qui n’est pourtant pas des plus accueillant pour tout engin motorisé. En 1984, quelques doux dingues se décident à créer MVS Venturi, avec la vocation de produire une voiture de sport française. Petit à petit, MVS se fait une renommée et le nom change pour ne devenir que Venturi.

De tous les modèles fabriqués, le coupé 260 est certainement celui qui pouvait le mieux rivaliser en performances avec les Porsche ou bien encore la Ferrari 348. Il est rapidement décliné en plusieurs versions, 260 SPC, 260 APC, Atlantique ou LM sur la période allant de 1989 à 1996.

Petrolicious, s’intéresse tout particulièrement au modèle 260 APC (avec pot catalytique) dont les 70 exemplaires furent écoulés de 1990 à 1996. Le moteur qui faisait avancer ce coupé était le fameux V6 PRV de 2.8 litres développant 260 chevaux et permettant le 0 à 100 km/heure en 5,2 secondes avec une vitesse de pointe de 270 km/heure. Le plus surprenant avec la 260 ce sont les valeurs de reprise sur le 100 à 140 km/heure par exemple qui atomisent encore une grande partie des GT actuelles et cela grâce à une masse contenue. Bref que de qualités. Malheureusement, pas assez pour que l’aventure de Venturi soit pérenne. Les années 2000 en verront la fin et le début d’une nouvelle aventure dans la mobilité électrique…

Malgré tout, il est possible d’avoir 24 ans et de rouler dans une 260 APC de 1991. C’est l’histoire de Geordan dont le père était un des employés de l’usine et qui en connut les prémices. La suite logique était de posséder un de ces coupés. Désormais c’est chose faite et il n’y a certainement pas plus grand plaisir que de rouler dans une automobile aussi belle que rare.

source : Petrolicious

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE