Home ESSAIS Supertest BMW M4 CS par le magazine Sport Auto

Supertest BMW M4 CS par le magazine Sport Auto

0

En piste pour le Supertest BMW M4 CS

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas fait un tour avec le pilote Christophe Tinseau. Et bien, il revient sur le circuit Bugatti du Mans pour le supertest BMW M4 CS pour Coupe Sport, une série limitée.

Entre toutes ces appellations M4, pas facile de s’y retrouver voici donc un petit récapitulatif. En version de base, il y a la M4 qui s’adresse à ceux qui cherchent un coupé sportif élégant fiable et efficace mais utilisable au quotidien. Un créneau au dessus, se place la M4 dotée du pack Compétition, elle offre une puissance accrue et un peu plus de sportivité néanmoins une sportivité moindre que la version plus radicale de la M4 GTS conçue pour le circuit sans faire le moindre compris. La CS s’intercale donc entre le pack Compétition et la GTS, c’est pourquoi, à ce titre, elle emprunte des éléments à l’une et l’autre.

Et 10 de plus…

Au niveau de la motorisation, un cran au dessus du pack Compétition, le bloc de la CS bi-turbo 6 cylindres de 3.0 litres de cylindrée sort la puissance de 460 ch soit 10 ch de mieux et 29 de plus que la version standard. La puissance est transmise aux roues arrière à la boîte M à double embrayage et sept rapports (M DKG).Très efficace dans ces passages de vitesses, l’ensemble permet de descendre sous les 4 secondes (3,9 précisément) dans l’exercice du 0 à 100 km/h.

S’il existe une différence de puissance entre la CS et le pack Compétition, les deux versions partagent les liaisons au sol. Cela plus le gain de poids et voici que la M4 CS progresse sur la Boucle nord du Nürburgring avec un temps de 7 min 38. Ce temps est favorisé par une gestion électronique modifiée pour le châssis M adaptatif, le DSC et le différentiel M actif mais également grâce à des pneumatiques semi-slick homologués route fournis par le manufacturier français Michelin. Il s’agit de Michelin Pilot Sport Cup 2 dans les dimensions suivantes : à l’avant du 265/35 R 19, à l’arrière du 285/30 R 20. Mais dans le cadre d’un essai sr route froide et humide, la température optimale de fonctionnement n’est pas atteinte, il s’agit d’être sur des œufs au moment d’appuyer sur la pédale de droite.

Sobrement sportive

L’intérieur spécifique mélange la fibre légère de l’alcantara et le cuir. Il se présente plus sportif que la version standard bien qu’il ne soit pas extrême. L’apport de la GTS à la CS se trouve à l’extérieur. Ainsi l’emploi de polymère à renfort fibre de carbone (PRFC) se retrouve pour le capot avant et le toit du coupé. Elles partagent également les feux arrière OLED et le diffuseur. Pour le reste, ce qui distingue la CS, ce sont le bouclier avant intégrant trois grandes prises d’air, la nouvelle lame aérodynamique avant spécifique en carbone et le petit aileron en carbone de la malle arrière.

Voilà donc un résumé de la M4 CS qui offre un sérieux compromis entre le pack Compétition et la GTS. Son prix lui même est aussi un compromis à 116 900 euros.

Mais pour revenir à ce qui nous intéresse vraiment si la BMW M2 tourne en 1’56,25 secondes et la Porsche 718 Boxster S en 1’53,90 secondes, la BMW M4 CS atomise ces deux autos avec un tour exécuté sans bavure en 1’50,12… Bref… ça fait mal !

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE