Home A LA UNE La Mercedes-AMG Project ONE dans le désert californien

La Mercedes-AMG Project ONE dans le désert californien

0

De la Formule 1 à la route, il n’y a qu’une carrosserie d’écart, la preuve avec la Mercdes-AMG  Project ONE.

L’Indian Wells Valley est le lieu idéal pour que la dernière Hypercar de la marque à l’étoile puisse libérer toute sa puissance. Cette fabuleuse auto se dote du moteur de la Mercedes AMG F1 W06 Hybrid victorieuse aux mains de Lewis Hamilton en 2015 assurant le doublé pour l’écurie, titre pilote et constructeur.

Après quelques améliorations, la Project ONE délivre une puissance de 1 006 chevaux soit plus d’un tiers de plus que la version monoplace des circuits.

Comment cela est-il possible? Tout d’abord, le moteur repris est le V6 1.6 litres de cylindrée (autant qu’une Golf ou qu’une Megane) de 517 chevaux et dont le régime moteur tourne à 11 000 tr/min, 2 000 de plus que sur la GT3 RS qui réalise pourtant une prouesse. Afin d’augmenter le nombre de purs-sangs, il est accolé à un turbocompresseur aidé par un moteur électrique de 122 chevaux permettant d’en améliorer son efficacité. Et ce n’est pas tout, sur le train arrière, il y a un autre moteur électrique de 163 chevaux… donc 517 plus 163, ça ne fait pas encore 1 006, il en manque. La Project One peut déjà compter sur 680 bourrins sur les roues arrière.

Mais évolution oblige et à l’instar des hypercars du marché, le constructeur a décidé de lui adjoindre à chacune des roues avant un moteur encore une fois électrique de 163 chevaux. Le compte est bon et voilà comment nous arrivons à la puissance cumulée de 1 006 chevaux.

Pour que l’ensemble puisse passer au sol, la transmission est équipée d’une boîte robotisée à 8 rapports qui bien entendu est propre à la Project One du fait de la puissance et du couple à transmettre. Cela dit, il ne lui faut que 2,5 secondes et 6 secondes pour passer de 0 à 100 puis à 200 km/heure. Un résultat digne d’une hypercar dont la vitesse maximale dépasse les 350 km/h. Pas certain que les batteries vous aident beaucoup pour atteindre ces 350 puisque l’autonomie en mode tout électrique n’est que de 25 kilomètres à allure raisonnable.

Pour freiner la bête, le conducteur peut compter sur des disques en carbone-céramique.

Outre les prouesses technologiques et l’emploi de carbone pour l’architecture monocoque, ce sont les formes sculpturales qui surprennent l’oeil. Les prises d’air semblent avoir façonnées la ligne et une remarquable fluidité ce dégage de la Project One. Si toutes les voitures de demain pouvaient lui ressembler…

Malheureusement ce n’est pas le cas et pire encore, il n’y aura que 275 exemplaires qui seront produits, par ailleurs tous vendus à l’heure de son lancement. Tant pis pour nous, nous patienterons quelques années pour sa remplaçante.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE