Home A LA UNE Porsche Top 5 series : Porsche Exclusive

Porsche Top 5 series : Porsche Exclusive

0

A Stuttgart, il y a chez le constructeur Porsche, la Porsche de Monsieur et Madame Tout-le-monde et il y a la Porsche du département Exclusive. Pour cette série du Top 5, la vidéo nous offre de revoir quelques unes des plus belles réalisations de ce service sur-mesure.

A la cinquième place se trouve la 911 Club Coupé. Si 13 exemplaires furent construits, seulement 12 furent vendue ce qui la rend très rare. Elle est sortie des chaînes de production en 2012 et était équipée du moteur de la Carrera S dont la cylindrée de 3.8 litres restait inchangée tandis que la puissance passait de 400 à 430 ch. Elle fêtait les 60 ans des clubs de la marque. Elle connait un traitement spécifique reconnaissable à son look rabaissé, ses jantes larges, son aileron queue de canard et ses quatre sorties d’échappement. La peinture extérieur était un sobre Brewster Green. L’intérieur fut l’objet de la plus grande attention de quoi la rendre très exclusive.

Pour la quatrième place, il y a une 911 de la génération 997 qui fait revivre l’appellation Speedster. Cette série fut limitée à 356 exemplaires et prenait pour base la Carrera S mais avec une version turbo look et un moteur de 408 ch. Ses caractéristiques propres aux Speedster reprennent le pare-brise plus incliné et rabaissé de 60 mm, le double bossage en lieu et place des sièges arrière et les jantes Fuchs en 19″. Porsche Exclusive a proposé une teinte Pure Blue bien que le blanc fut disponible pour les réfractaires.

Ensuite, une fois encore une 997 revient pour prendre la troisième place. Il s’agit de la 911 Sport Classic dont la sortie en 2010 fut réservée à 250 heureux propriétaires. Cette Carrera S rabaissée de 20 millimètres a, à l’instar de la Speedster, les jantes Fuchs en 19″, le moteur 3.8 litres de cylindrée de 408 ch, l’aileron queue de canard et le toit à double bossage très reconnaissable. À l’intérieur l’ambiance respire la qualité avec les éléments de cuir tressé de la partie centrale des sièges sport adaptatifs qui sont constitués d’un tissage de bandes de cuir lisse et de fil. Ce revêtement garnit également les portes.

La deuxième place incombe à une ancêtre, de 1992, l’incontournable 911 dans une version 964 Turbo S Leichtbau, plus légère et plus puissante que la version de base. Elle offrait un confort « allégé » et une puissance accrue de 381 ch.

Pour finir et bien ce sera une surprise… en effet un voile recouvre la prochaine Porsche Exclusive qui devrait faire à nouveau sensation. À vos pronostics !

YOUR COMMENTS

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE