Home ESSAIS La nouvelle Alpine A110 retrouve les routes glissantes comme à la belle époque

La nouvelle Alpine A110 retrouve les routes glissantes comme à la belle époque

0

La nouvelle Alpine A110 est désormais là et bien là. Le journal L’Argus a pu en prendre les rennes et maîtriser la cavalerie sur le circuit du Grand Sambuc. Instant rare, il était recouvert de neige, c’est vraiment la meilleures façon d’accueillir la berlinette. Elle retrouve ici les conditions qui en firent son succès jadis. Ce coupé deux places à moteur central arrière reste fidèle à l’esprit de ses origines et conservent les atouts du succès de son aînée : compacité, légèreté, agilité.

Compacte avec ses 4,18 mètres de long, ses 1,80 mètres de large et sa hauteur de 1,25 mètre, elle conserve les formes très inspirées de la berlinette de 1962 en un peu plus longue, un peu plus large et un peu plus haute. Les temps changent…

Légère avec une masse de 1080 kg, du fait de l’emploi de l’aluminium pour la carrosserie, la répartition des masses est optimale et centrée avec 56 % sur l’arrière avec le moteur en position centrale-arrière et 44 % à l’avant avec le réservoir d’essence placé derrière l’essieu avant. En cela, elle devrait donner des sensations de conduite, ou plutôt de pilotage, digne du badge qu’elle orne sur sa calandre.

Agile grâce à un système de suspension à double triangles avant et arrière et à un freinage confié à Brembo, elle se faufile avec célérité sur les routes de montagne. Elle ajoute à cela un fond plat intégral et un diffuseur fonctionnel améliorant grandement la tenue de cap.

L’Alpine A110 est équipé d’un moteur turbocompressé à injection directe de 1.8 litres et 4 cylindres développé par l’alliance Renault-Nissan. Il reçoit un soin particulier avec des composants sur mesure comme l’admission d’air, le turbo, l’échappement et la cartographie. Il en sort une puissance de 252 ch et un couple de 320 Nm. Compte tenu de sa masse raisonnable, le rapport poids-puissance se place à 4,3 kg/ch facilitant l’accélération de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes. Ce moteur spécifique est épaulé par une boîte de vitesses DCT Getrag à embrayage humide et 7 rapports. Ainsi paré, l’ensemble devrait satisfaire les plus sportifs. Et les 250 km/h en vitesse de pointe seront vite atteint sur autoroute allemande.

crédit vidéo : L’Argus

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE