Home A LA UNE 25 Jaguar Type D pour finir le boulot 62 ans après

25 Jaguar Type D pour finir le boulot 62 ans après

0

L’engouement pour les voitures mythiques n’a plus de limite. 62 années après la fabrication de la dernière Type-D, Jaguar en relance une production de 25 exemplaires.

La Type-D fait partie des légendes de l’automobile. Elle doit sa renommée à ses victoires en courses et aux 24 Heures du Mans par trois fois. C’était dans les années 1950, de 1955 à 1957.

Cette fabuleuse auto était propulsée par le six cylindres de la XK développant une puissance de 250 chevaux pour une cylindrée de 3.4 litres avant de connaître quelques évolutions. Sa vitesse de pointe dépassait les 250 km/heure grâce à une aérodynamique étudiée. Son profil est reconnaissable entre tout autre. Mais la révolution technique était aussi portée par la présence révolutionnaire de freins à disque  nouvellement créés en 1953 par la firme de Coventry avec l’aide de Dunlop, ils sont forts tout de même ces anglais. Finalement, la Jaguar se montrait bien supérieure à ses concurrentes.

Malheureusement, sur les 100 exemplaires prévus à la base, seulement 75 verront le jour. Jaguar ne pouvait pas laisser passer cette occasion de faire revivre la Type-D et les 25 manquantes seront donc produites avec les spécifications de l’époque, à savoir le choix entre le shortnose ou le longnose de 1956. C’est le service Jaguar Land Rover Classic Works qui se charge de la production en 2018.

Avant que la vingt-cinquième Type-D ne soit produite, rendez-vous à Rétromobile, Porte de Versailles à Paris. La première recréation y est présente. Peut-être entendrez-vous des gens se maugréer contre l’initiative, si seulement ils savaient le nombre de vraies fausses idoles en circulation lors de meetings prestigieux… mais chut, que cela ne leurs gâche pas leur plaisir.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE