Home A LA UNE Range Rover Evoque 2, pourquoi il vous le faut !
Range Rover Evoque 2, pourquoi il vous le faut !

Range Rover Evoque 2, pourquoi il vous le faut !

0

« Bonjour, ça vous intéresserait d’essayer le Range Rover Evoque… le nouveau Range Rover Evoque? ». Qui dirait non à une telle invitation? Pas moi !

En ce début de printemps, le constructeur britannique se lance dans la présentation et la commercialisation du Range Rover Evoque 2.
Après 8 années de production et 800 000 exemplaires vendus, il était temps de faire quelque chose. Voici donc une évolution bienvenue de l’Evoque et je vous explique pourquoi en toute fin de l’article. Patience…

Malheureusement, je commence par dire ma déception… pour réaliser cet essai, il fallait se rendre en région parisienne. Hé oui, l’invitation provenait de la concession Land Rover du Port-Marly (78) du groupe Duffort. J’aurais préféré rester dans Ch’Nord mais bon, bref une telle invitation ne se refuse pas. Me voilà donc par un beau samedi matin de printemps en route pour mon rendez-vous de 10 heures. On ne rigole pas chez Land Rover, on essaie sur rendez-vous.

Range Rover Evoque et la concession de Port-Marly du groupe Duffort
Range Rover Evoque et la concession de Port-Marly du groupe Duffort

9h50, je suis en avance. J’entre dans la concession où je ne peux pas rater l’accueil. Un grand gaillard de près de 2 mètres de haut, sourire aux lèvres, me tend la main et me souhaite la bienvenue. Il se présente, Frédéric. Étant timide, je n’ose dire mon nom. Zut, il le connait déjà et me signale qu’il m’accompagne durant le test du nouveau Range Rover Evoque. Soit…

Essence ou diesel… non, Nolita Grey

Tout d’abord, il m’explique la gamme de motorisation Ingenium.

Il y a le choix entre essence 4 cylindres de 2 litres de 200, 250 et 300 chevaux et diesel 4 cylindres de 2 litres de 150, 180 et 240 chevaux. La petite nuance vient de la transmission puisque toutes les versions sont en boîte automatique à 9 rapport et 4 roues motrices, sauf le D150. Ce dernier est disponible en 2 roues motrices et boîte mécanique.

Pour ce qui nous concerne, l’alternative de l’essai se résume à l’essence de 250 chevaux ou au diesel de 180 chevaux. Des deux Range Rover Evoque, celui que je préfère est de couleur Nolita Grey…

J’hésite entre le 4 cylindres mazout qui claque comme un tracteur ou bien le silence de l’essence. D’après vous?

Perdu, je préfère le D180 parce qu’il est tout simplement mieux équipé et Nolita Grey. Mon côté petit bourgeois prend le dessus, j’assume totalement. Frédéric me renseigne sur l’évolution de la version 2 de l’Evoque pendant que je m’installe à son volant. Je profite de ses explications pour régler mon siège électrique en cuir. Je note que la qualité des plastics des commandes n’est pas à la hauteur du reste de l’intérieur. Une fois bien calé dans le siège, je constate que l’intérieur a progressé en bien. Un bloc compteur virtuel me fait face et au centre ce sont deux écrans tactiles qui sont présents. L’ensemble est très bien intégré et pour être franc : c’est la classe !

En effet, l’écran supérieur inclinable permet de gérer la navigation, la partie média ou la téléphonie. Il est totalement à sa place et présente largement mieux que les écrans d’une Mercedes. Quant à celui du bas, il concentre toutes les commandes de gestions du véhicule et d’agrément intérieur. Tactile, il est intuitif et flatte la présentation.

Cependant, l’écran le plus remarquable est celui du rétroviseur. En option (hélas), il offre une vue arrière panoramique grâce à une caméra. Le résultat est bluffant car il devient difficile d’ignorer ce qu’il se passe derrière le véhicule.

1,8 tonne tout de même

Désormais, à l’aise, je démarre l’engin. Ouf le moteur se fait discret. Mon passager va faire la nav’ avec sa voie de ténor, il comblera le silence.

En route pour la forêt de Saint-Germain en Laye. Je m’élance en mode Dynamique. Hélas, si au ralenti la motorisation se fait absente, en roulant, je me rappelle bien que c’est un 4 cylindres diesel… Et je confirme que je ne suis pas fait pour ce carburant !

Après quatre redémarrages aux feux tricolores, je suis déçu par la réponse de la boîte automatique ZF à 9 rapports en mode Dynamique. Franchement pas adaptée pour l’usage urbain, mon accompagnateur me conseille à juste titre de sélectionner le mode Eco. Et ça change tout. Bizarrement, la réponse est plus souple et plus rapide. Il faut dire que 1,8 tonne, c’est lourd même avec 430 Nm de couple. Je poursuis mon chemin lorsque soudain j’entends « ceci n’est pas un rond-point… » et encore :

« ceci n’est pas un rond-point… »

Range Rover Evoque moteur diesel 4 cylindres de 180 chevaux
Range Rover Evoque moteur diesel 4 cylindres de 180 chevaux

Bon voilà, je me suis trompé de route. Je note la patience du Frédéric qui doit répéter sa phrase 20 fois par jour, je me confonds en excuses et je me dis vivement qu’on rentre. Je vais me concentrer sur l’affichage tête-haute… restons fier. De plus, je tente de percevoir la technologie Mhev pour « middle hybrid ». Mon camarade m’a parlé de 3 secondes d’apport de puissance qui est rechargé en 30 secondes…

En réalité, la suite du parcours se déroule bien mieux. Sur les route de la forêt de Marly, j’apprécie la fermeté de l’auto et la précision de conduite. La technique compense la masse. Malgré les roues en 20 pouces, j’ai l’impression de rouler sur de la moquette. Après quelques kilomètres, nous bifurquons vers un chemin dans les bois. Je m’inquiète des intentions de mon instructeur surtout quand il ajoute « je vais vous faire essayer quelque chose de nouveau ».

C’est un Range !

Euh non vraiment c’est gentil mais non non… J’arrête le SUV britannique.

À cet instant précis, le Fredo se met à trifouiller l’écran tactile de la console. Il passe le Range Rover Evoque en mode Terrain Response 2. Le système adapte le 4X4 au type de terrain. Mieux encore, avec le Terrain Response 2 Auto, vous ne faites plus rien. L’ingénierie gère tout. Nous allons donc nous permettre une petite session tout-terrain (peut-être la seule dans la vie de ce Range Rover). Effectivement, je vous l’annonce : c’est un Range ! Un vrai ! Il est capable de franchissements efficaces.

Après cela, nous sortons de notre confortable Evoque pour parler esthétisme. Que dire… Il est vraiment beau et la couleur Nolita Grey, proche des nuances de gris-bleu lui va parfaitement. Si en longueur rien ne change (4,37m), les 2 centimètres de plus en empattement bénéficient aux passagers arrière. Pour la face avant, le nouvel Evoque reprend les codes du Velar tout comme les poignées de porte rétractables. Les feux ajoutent à l’élégance. On a la classe ou pas.

Cependant, cette génération ne devrait exister qu’en version 5 portes. À ce propos, les contre-portes intérieur annoncent la qualité. Les ajustement sont parfaits et dignes du tarif demandé. Ne vous étouffez pas, la version First Edition testée s’affiche à plus 69 000 euros avec options.

Après 15 minutes de conversation, nous rentrons à la concession Land Rover. Les arrêts aux feux m’angoissent quelque peu. En effet, le rétroviseur virtuel me donne l’impression que chaque véhicule qui me suit va me refaire le pare-choc. L’essai est trop court pour m’y habituer.

Finalement, le nouveau Range Rover Evoque m’a conquis. Pour répondre à la question du début, cette évolution est réellement bienvenue puisque ce SUV est beau ! Tout simplement beau. J’ai juste hâte de le revoir avec une motorisation hybride rechargeable prévue en 2020. Il devrait y avoir sous le capot un moteur essence 3 cylindres de 1.5 litre de 200 chevaux accouplé à un moteur électrique de 100 chevaux. De quoi vous donner une excellente raison de rouler en Range.
Une touche de distinction... vous roulez en Range !
Une touche de distinction… vous roulez en Range !

Les tarifs :

Essence 4 cylindres 2 litres :

  • 200 ch 4×4 BVA9 > Evoque : 45.650 €, S : 50.750 €, SE : 56.050 €, HSE : 61.150 €
  • 250 ch 4×4 BVA9 > Evoque : 49.900 €, S : 54.350 €, SE : 59.650 €, HSE : 64.700 €
  • 300 ch 4×4 BVA9 > Evoque : 54.550 €, S : 58.950 €, SE : 64.250 €, HSE : 69.300 €

Diesel 4 cylindres 2 litres :

  • 150 ch 4×2 BVM > Evoque : 39.350 €, S : 44.500 €.
  • 150 ch 4×4 BVA9 > Evoque : 44.550 €, S : 49.700 €, SE : 55.000 €, HSE : 60.100 €
  • 180 ch 4×4 BVA9 > Evoque : 46.650 €, S : 51.800 €, SE : 57.100 €, HSE : 62.200 €
  • 240 ch 4×4 BVA9 > Evoque : 50.500 €, S : 54.950 €, SE : 60.300 €, HSE : 65.350 €

Pour conclure, tous mes remerciements à M. Frédéric Laurent, mon guide très patient durant la présentation gérée par la société Azo L’évènement. Merci également à la concession Land Rover Saint-Germain et M. Benjamin Roy pour l’accueil.

Le nouveau Range Rover Evoque en photos :

crédits photos : Land Rover / Motion Car

Inscription à la Newsletter

Motion-Car, le média auto de Lille et des Hauts-de-France

Adresse e-mail non valide
Désinscription à tout moment

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE