Home A LA UNE Salon de l’auto de Bruxelles 2019, petit mais costaud
Salon de l’auto de Bruxelles 2019, petit mais costaud

Salon de l’auto de Bruxelles 2019, petit mais costaud

0

Salon de l’auto de Bruxelles 2019, pourquoi il faut y aller

Parce que c’est à 1 heure de Lille mais pas que…

Après le Zoute Grand Prix 2018, il était évident que l’entrée dans l’hiver me plongerait dans le désarroi. Il n’y aurait rien à se mettre sous la dent ou dans l’œil de l’objectif. Cependant, c’était sans compter sur nos amis belges, encore eux, et le Salon de l’auto de Bruxelles 2019. Afin de ne pas me fâcher avec nos voisins, appelons ce salon, le European Motor Show Brussels. Il se tenait du 19 au 27 janvier.

Avant de m’y rendre, je prends connaissance des communiqués de presse. Je suis curieux de savoir ce que je pourrais bien y trouver d’autant qu’il s’agit du « petit » salon en alternance avec le grand une année sur deux.

Peugeot 508 et le Lion
Peugeot 508 et le Lion

Le « petit » est comme son nom l’indique plus petit. Il prend donc moins de place. L’avantage c’est que j’en ferai vite le tour… de 8h à 18h, ça ira.

Je reprends ma lecture des premières mondiales et c’est le choc ! Il y a le lancement de l’Opel Zafira Life… wahou… Mais qu’est-ce donc que ce magnifique véhicule? La réponse me laisse sans voix. Pour faire vite, il s’agit d’un utilitaire vendu pour un monospace parce qu’il a 9 places. Et paf… pfu !

Je ne vous fais pas l’affront d’une photo, je ne voudrais pas que nous soyons fâchés.

Petit mais costaud

Il y a du choix pour la raison et un espace Dream Cars pour la passion.

Faisons abstraction du Zafira Life et concentrons nous sur l’essentiel.

Tout d’abord, il existe une distinction entre les premières mondiales et les premières européennes. D’un côté, Mini nous gratifie d’une Cooper Édition 60ième anniversaire, Jaguar débarque avec sa série spéciale F-Type Chequered Flag (drapeau à damiers) et Ford présente son Mondeo Clipper Hybrid ou Land Rover son Range Rover Evoque. Voilà pour les premières mondiales au Salon de l’auto de Bruxelles.

D’un autre côté, nous sommes gâtés avec les premières européennes des BMW de la série 8 cabriolet, de la série 3 et du X7, des Mazda 3, de la Toyota Prius. Je n’oublie pas la Porsche 911/992 !

Cette dernière est visible dans la partie Dream Cars. Pour y accèder, un petit supplément est demandé. C’est mesquin mais c’est ainsi. Comme dirait Didier Super « Y’en a marre des pauvres ».

Étoiles et Dream Cars

Légèrement à l’écart, les voitures qui font rêver ne sont accessible que contre quelques euros supplémentaires.

Sous un plafond étoilé, nous sommes au cœur de l’écrin de ce hall abritant une Bugatti Chiron, les Ferrari Portofino et 812 Superfast, ou encore la BMW série 8 Grand Coupé.

Ferrari en ligne dans le hall Dream Cars
Ferrari en ligne dans le hall Dream Cars

Même le constructeur Porsche se la joue élitiste dans ce hall avec la présentation de sa nouvelle 911 type 992… si différente de la 911 type 991… si différente de la 911 type 997… etc. Franchement, elle me gave cette 911 et plus encore quand je vois tous ces quadragénaires en pâmoison devant, s’extasiant et éructant un répétitif « alors là, ils ont fait fort« .

Sérieux? Ils ont fait fort? Mais ça fait depuis 1963 qu’on en bouffe de la 911… D’où t’as vu du changement? Bref. Je préfère me tourner vers la Lamborghini Huracán Performante, les Lotus Elise, Exige et Evora ou mieux encore, la Noble M500.

La Noble M500 promet 656 chevaux !
La Noble M500 promet 656 chevaux !

A son sujet, il est possible de dire que c’est du lourd. Un moteur V6 3.5 de 656 chevaux issu de la Ford GT pour une masse raisonnable. Quand elle roulera celle-là, les propriétaires de 911 pourront se rhabiller. J’ai vraiment hâte qu’elle soit produite.

Du côté britannique, il y a aussi la McLaren 720S Spider. Un régal pour les yeux et il me tarde d’en croiser une. Constat identique pour l’Aston Martin DBS Superleggera… Wahou, la classe absolue. J’aime partculièrement le décroché dans l’aile avant, le capot nervuré aux deux ouïes expressives et son coloris rehaussant le côté sportif.

Pour en finir avec le rêve, la Mostro de Zagato sur la base d’une Gilet a fait le déplacement. C’est toujours impressionnant de lui faire face. D’ailleurs, je pense souvent que sous certains aspects, elle porte bien son nom. Je vous laisse faire une traduction google du mot Mostro.

Mini, Vaillant et compagnie

Le rouge est de mise cette année pour le Salon de l’auto de Bruxelles.

Sur le stand Volkswagen, c’est l’éblouissement. Je passe rapidement devant les TDI, beurk pas beaux, méchants, polluants et assassins. Je préfère me consacrer au plateau des GTI bien mises en valeur.

Ce label emblème de la sportivité est à l’honneur avec la Up de 115 chevaux, la Polo de 200 chevaux et la Golf TCR de 290 purs-sangs. Bien entendu, le constructeur allemand fidèle à sa rigueur a correctement fait les choses et les intérieurs de nos sportives sont dans la lignée des précédentes.

Sincèrement, la UP GTI que j’ai pu essayer m’avait comblé. La puissance ne fait donc pas tout.

Ensuite, je m’attarde chez Volvo dont l’image se modernise. Ici, le stand ressemble à un vrai stand de salon de l’auto digne de ce nom avec les dernières S60 et V60 Cross Country. Il faut reconnaître que les suédois sont un peu comme chez eux en Belgique puisqu’une très importante unité de production se situe à Gand.

La marque n’a donc pas hésité à venir en force avec un slogan omniprésent : Made in Sweden. Fallait-il enfoncer le clou en arborant fièrement une S60 T5R? Oui, mille fois oui !

BMW a assuré le spectacle avec des premières européennes assez attendues. C’est le cas du série 8 Cabrio, du X7 et de la série 3. De nouveau, les lignes de la série 8 ne se laissent pas ignorées et cette version découvrable confirme la réussite du style. La première série 8 du constructeur est totalement oubliée.

Fort heureusement, il n’y en a pas que pour les allemandes sur ce Salon de l’auto de Bruxelles. Je fais une pause sur la marque coréenne Hyundai i30 Fastback N qui parvient à se mettre un affreux sac-à-dos appelé « coffre ». Parfois, je me demande ce qu’il se passe dans la tête d’un designer.

On devrait lui dire : touche pas à ça p’tit c.n !

Le Salon de l’auto attire encore du monde

Le déplacement à Bruxelles en valait la peine.

Ainsi tout n’est pas si mal puisque Jaguar est bien présent avec son F-Pace SVR et sa F-type Chequered Flag. J’en profite pour mitrailler le stand avant le Brexit officiel car les spécialistes annoncent la fin du monde pour les britanniques.

En conclusion, ce « petit » salon me régale amplement. La journée a filé telle une Superfast sur l’Autobahn. Ce sont ensuite 700 photos à trier attentivement. Preuve qu’il a des choses à y voir. Et si les 442 000 visiteurs du Salon de l’auto de Bruxelles 2019 ont fait le déplacement, ce n’est certainement pas pour rien.

Inscription à la Newsletter

Motion-Car, le média auto de Lille et des Hauts-de-France

Adresse e-mail non valide
Désinscription à tout moment

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE