Home MOTION CAR Carbon Knokke, Nathan et Compagnie
Carbon Knokke, Nathan et Compagnie

Carbon Knokke, Nathan et Compagnie

1

Les dimanches de septembre sont merveilleux, il se passe toujours quelque chose autour de l’automobile. C’était donc le cas ce 8 septembre 2019 à Knokke.

J’aime Knokke ! Je ne sais pas si cela vient du nom en lui-même, propice aux jeux de mots : »Knokke, Knokke, Knokke ! Qui est là? » (je sais, c’est nul) ou à la proximité de la mer. Ou bien, est-ce la faute de Nathan Haetty lorsqu’il évoqua Carbon Knokke à mes oreilles? Indiscutablement !

Dans le principe, l’événement est assez simple… pardon très simple. Il s’agit d’un rassemblement de belles caisses , toutes générations confondues. Peut-on faire plus simple? Oui, en rendant l’accès gratuit au public.

Le résultat est garanti car les fans sont venus.

 

Insta à fond

 Et que font tous ces fans? Ils mitraillent partout pour alimenter les comptes Intagram. Car désormais, Facebook est has been, surclassé par l’une des meilleurs appli de partage actuelle.

J’avoue que de côtoyer Nathan Haetty présente plusieurs avantages. Tout d’abord, je me répète mais c’est un mec très sympa, avec une bonne dose d’humour. Ensuite, j’apprécie son regard érudit sur l’automobile. Et enfin, je découvre un autre monde grâce à lui, celui des jeunes passionnés.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nathan Haetty (@nathanhaetty) le

Avant d’être vieux, je fus jeune et de voir cette nouvelle génération prendre le relais m’intéresse particulièrement. Il est clair que grâce aux réseaux sociaux, l’interconnexion, les rencontres et les partages sont bien moins compliqués.

Finalement, je ne vois pas de différence avec le gars de 20 ans fan absolu de bagnoles et la génération actuelle.

Durant ce Carbon Knokke, ce fut l’occasion d’en rencontrer certains. Et je peux vous dire qu’il y a des allumés

 

Ferrari, Lambo, etc.

Oups, il faudrait penser à parler voitures un minimum, non!? En fait, je m’emballe et j’en oublie l’essentiel : les belles mécaniques.

En premier lieu, selon moi, la classe absolue fut l’arrivée en Fiat 500 Abarth.

Ok, je comprends que certains ne s’extasient pas. Mais s’il s’agit de la Fiat 500  de Nathan Haetty, ça calme ! Et toc (j’ai hésité avec : Et Knokke !). Un petit coucou au passage à Soul-ACR venu avec sa Dodge Viper ACR… un monstre de plus de 600 chevaux qui plie une Ferrari 458 Pista en moins de deux sur circuit. Ça calme !

Nathan Haetty et sa vie d'instagramer
Nathan Haetty et sa vie d’instagramer

Parfois, on se demande pourquoi dépenser plus.

Au fur et à mesure de la progression, je constate que le pot de yaourt bariolé se fait remarquer. Nathan se faufile, check son Insta dans le trafic. On est dans la place ! Fort heureusement, l’organisation a réservé un espace à lui et à l’Audi S3 et la BMW M2 de lokow_nemesis et jsc_project.  J’ai bien envie d’appeler cela le Haetty’s Gang

Néanmoins, tout ce petit monde est raisonnable. Leur délire se lit sur leurs autos avec la complicité bienveillante de Nathan. Ici, pas de comportements extravagants une fois hors des autos.

Il faut admettre que lorsque l’on voit le prix de l’ensemble covering plus voiture, on espère que ces gens ont la tête sur les épaules.

 

Mais encore… Carbon Knokke, c’est quoi?

 De la Ferrari 488 Pista à la Porsche 944 S2, le choix est vaste. Faisons le tri.
Les feux Boomerang de la Maserati 3200 GT... arrrggghhhh...
Les feux Boomerang de la Maserati 3200 GT… arrrggghhhh…

J’avoue qu’en déambulant dans le zoning (dénomination de la zone industrielle en « belge »), je ne peux que succomber à une jolie Porsche 944 S2, bleue de surcroît. En réalité, si mon premier amour reste à jamais ma Clio Williams, mon deuxième fut une 944… Turbo Cup… ex Trophée Turbo Cup saison 1989 et 1990. Bref, une auto de course. Cependant, je garde de l’affection pour toute Porsche 944 très mal jugée. Et non, ce n’est pas une FUEGO !

Est-ce que son arrière tient la route face aux feux boomerang d’une Maseration 3200 GT? Assurément, non. Malgré tout, j’ai du plaisir à voir ces deux autos côte-à-côte. Ironiquement, la Porsche du pauvre fait face à une 911 classique mais coursifiée. Certes, la 911 est une voiture plaisante mais clairement, après la 997, ça devient du n’importe quoi. Trop gros, trop luxe, trop, trop et trop !

Ford GT ou Dodge Viper ACR?
Ford GT ou Dodge Viper ACR?

Plus loin, the best of the show apparaît, une Ferrari F40. Cette dernière se retrouve en bonne compagnie. The best of the show n’est pas seule, elle partage la vedette avec une Ford GT récente, une Honda NSX, la Dodge de Soul, une Lamborghini Diablo noire (la classe !), une Ferrari 488 Pista et une Aventador SV… Et voilà comment il devient difficile de se distinguer.

Dans tout ce déballage de puissance, une Alpine A110 se fait une place au soleil. Elle est le porte-drapeau du jour de la marque Bburago… qui nous rappelle son Bburago Experience et le gros lot : une année au volant d’un Lamborghini Huracán. Décidément, à Knokke, on ne fait pas semblant. Voilà aussi pourquoi j’aime Knokke.

 

Pour conclure, j’ai encore envie de vous faire saliver en vous parlant des lignes incroyables de l’Aston Martin DB11. J’ajouterais bien une Mercedes AMG Black Series et je finis définitivement par une modeste Porsche Cayman GT4… Si avec tout cela, vous ne venez pas au Carbon Knokke 2020, je ne peux plus rien pour vous. Adieux !

 

Carbon Knokke en photos

 

Ps : à Nathan, ton interview est en cours de finalisation… un jour peut-être… 😉

 

Inscription à la Newsletter

Motion-Car, le média auto de Lille et des Hauts-de-France

Adresse e-mail non valide
Désinscription à tout moment

Comment(1)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE