Home A LA UNE Dossier occasion : un Porsche Macan S à 50 000 euros
Dossier occasion : un Porsche Macan S à 50 000 euros

Dossier occasion : un Porsche Macan S à 50 000 euros

0

Il était possible de faire un dossier « Quelle voiture d’occasion pour 50 000 euros »… j’ai préféré tuer le suspens dès le titre.

Donc oui, nous allons parler d’une Porsche Macan S d’occasion à 50 000 euros. Mais attention amis lecteurs, il s’agit du Macan S diesel.

Selon l'argus voici l'infographie de la voiture moyenne d'occasion
Selon l’argus voici l’infographie de la voiture moyenne d’occasion

En France, chaque année, ce sont entre 5,5 millions et 6 millions de véhicules qui sont vendus d’occasion. Sur ce marché de la seconde main, il est évident que ce sont nos constructeurs hexagonaux qui occupent les premières place. Cependant, les autos dites premium et donc allemandes ont tendance à se faire de plus en plus présentes. En définitive, voici à quoi ressemble la voiture d’occasion moyenne en 2018 selon le magazine l’argus :

  • diesel à 64%
  • SUV ou crossover à 20%
  • longueur de 4,24 m
  • puissance de 119 chevaux
  • cylindrée de 1 582 cm³
  • masse de 1 298 kilos
  • prix moyen de 15 908 €
  • 3 ans et 8 mois d’âge

Et pour être complet, j’ajoute que sa consommation de carburant est de 5,2 l/100 km et le 0 à 100 k/h se fait en 11,1 secondes.

Bref, il n’y a rien qui fasse rêver dans tout cela. Mais après tout, la bagnole d’occase est principalement un objet à quatre roues permettant de se déplacer d’un point A à un point B.

Lequel choisir ?

Une fois tous les éléments en main, il faut choisir… le Porsche Macan S diesel remplit tous les critères ou presque.

Bon alors ok, j’exagère un peu. Certes, il est SUV, diesel et sa cylindrée est presque deux fois celle de la moyenne, mais il a un truc en plus. Esthétiquement parlant, il est top. On ne va pas s’emmerder à rouler Dacia Duster 1.5 dci si on peut se la raconter en Porsche, non?

Néanmoins, avant d’en arriver là, il a fallu le trouver, l’engin. En réalité, s’il y a le choix de foncer chez les concessionnaires de la marque pour payer un Porsche approved, il y a aussi la possibilité de se taper des recherches sur LeBonCoin. Vous l’avez compris, c’est sur le site français que la perle se trouvait. Malgré tout, rien n’est simple.

Malheureusement, le cahier des charges n’était pas si simple. Ainsi, la recherche se concentrait très vite sur le Porsche Macan. Car à force d’en croiser sur les routes, il fallait admettre que la ligne est réussie. Petit bémol tout de même, suivant les options et les jantes, il n’a pas la même allure. Prenez un gris clair avec des jantes de base et vous ne verrez pas la différence avec un Duster… ou presque.

Par chance, en parcourant les annonces du Bon Coin, les idées viennent vites. Malgré tout, le choix reste à faire parmi les plus de 700 annonces de Porsche Macan dont 400 en diesel. En souhaitant une auto noire, ça devrait aller…

 

Un Porsche Macan S avec de belles jantes

Avec de belles roues, le baby Cayenne est mis en valeur. Reste à voir pour le reste.

Afin de segmenter la recherche, la volonté de s’adresser à un professionnel permet de repartir avec une garantie. Le seul inconvénient vient de la négocier plus compliquée. Généralement, un pro sait ce qu’il vend et tente de se mettre au prix du marché. Sauf  s’il a mal acheté ou « mal reprisé » son VO.

Donc il fallait un Macan S parce avec un moteur puissant c’est mieux, noir, parce que c’est classe et avec des jantes de 21 pouces parce que c’est encore plus beau. Tout cela dans un budget de 50 000 euros.

Petit à petit, le curseur s’affine et soudain l’élu se présente. Celui-là est parfait… il manque juste le toit ouvrant… mais pour le reste c’est bon.

Caméra de recul Porsche Macan S
Caméra de recul Porsche Macan S

La liste des options est impressionnante, je fais l’impasse sur quelques unes pour ne pas vous perdre en chemin :

  • réservoir 75 litres
  • pack SportDesign
  • sièges sport, chauffants avant ET arrière, avec mémoire 18 réglages
  • module de navigation pour Porsche Communication Management (PCM)
  • caméra de recul
  • phares à LED directionnels PDLS Plus
  • boîte de vitesses à double embrayage PDK

Tout cet équipement tient dans un SUV de 2016 et 66 000 kilomètres. Hélas, pour 50 000 euros, il faut s’attendre à avoir des kilomètres au compteur.

 

Affaire conclue

Quand on cherche on trouve… mais à 1000 kilomètres de Lille. Go ou plutôt OuiGo pour Aix.

Tout de suite, après la découverte, un appel pour confirmer le produit. Le vendeur annonce la couleur, il est splendide. Étant donné qu’il se trouve à Aix-en-Provence et qu’il est difficile de faire un aller-retour pour se rendre compte, il s’agit de le croire.

Quelques échanges de photos supplémentaires par mail et il pourrait avoir raison…

Finalement, il a raison.

Un achat est toujours délicat mais à 50 000 euros ça devient vite l’angoisse. C’est pour cela qu’en s’adressant à un professionnel, on limite le risque. Et surtout, grâce à Google, quelques avis nous donnent une idée sur le sérieux de la boutique. À ce niveau, les clients semblent plus que satisfait.

Après un virement pour verrouiller la vente et un coup de fil à la banque pour le chèque, les choses s’organisent très rapidement. Il ne reste que l’assureur à prévenir.

En fait, le plus nébuleux arrive lorsqu’il y a le billet de train à acheter. Définitivement, je n’y comprends rien à la SNCF… j’ai soit du 120 euros pour aller à Aix avec un changement, soit du 29 euros direct ! Bon ok, en OuiGo… et alors ?

 

Il brille mieux, il éblouit

Sympathiquement, le vendeur se propose de me récupérer à la gare TGV d’Aix-en-Provence… C’est inclus dans le tarif des 50 000 euros plus les frais d’immatriculation.

Dès la gare, je constate que le SUV est magnifique. Nous repartons vers les bureaux du professionnel. Ma patience est mise à rude épreuve… moi aussi je veux le conduire !

Concrètement, le passage administratif est indispensable. Fort heureusement, le vendeur avait eu copie du chèque de banque afin de s’assurer de sa validité. De plus, la check-list des documents à ramener était complète.

Poste de conduite et sièges sport Porsche Macan S
Poste de conduite et sièges sport Porsche Macan S

Résultat, en moins de 15 minutes, je pouvais enfin repartir au volant du Porsche Macan S.

Premier constat avant d’embarquer, les jantes sont comme neuves, l’intérieur est comme neuf et la carrosserie est comme… neuve également. En vérité, je me demande s’il n’y aurait pas comme une erreur. Assurément, le vendeur ne mentait. Le propriétaire précédent était maniaque.

Enfin, me voilà prêt à partir avec en main, les clés, le double, le bon de commande d’origine, le carnet d’entretien à jour et les différentes factures d’entretien faites dans le réseau. Ce Macan fut suivi par un concessionnaire dès le début. Franchement, tout acheteur sérieux doit repartir avec à minima copie des factures et le carnet d’entretien à jour. Sinon, faites demi-tour et ce n’est pas grave de perdre 500 euros. En cas de mauvaise affaire, vous pourriez en perdre bien plus.

 

Sur la route, direction le Noooord

Avant d’être le bienvenu chez les ch’tis, il y a 1 000 bornes à tirer.

Ainsi donc, je suis au volant en cuir multifonctions du SUV. Premièrement, je trace sur l’autoroute à  la vitesse réglementaire de 130-140 km/h.

Désolé monsieur le gendarme, on ne va pas chipoter pour 10 km/h, non? NON !

Après quelques kilomètres, je me retrouve à rouler aux côtés, ou plutôt derrière puis devant, un autre Porsche Macan S noir en jantes turbo de 21 pouces. En fait, c’est d’un commun !

En lui-même, le trajet autoroutier n’est pas palpitant. J’avoue que le silence de fonctionnement est royal malgré la motorisation diesel. Le couple permet de relancer agréablement et la consommation globale sur le trajet jusque Lille tournera à 7,5 litres. En un mot, le petit SUV est très agréable à conduire.

 

Bien entendu, il y a un « mais ».

Sur le chemin du retour, j’avais décidé une halte en Champagne (plus belle région du monde !). J’admets que j’y suis comme chez moi. Peut-être parce que j’y ai grandi…

Dès le départ, j’avoue que la motorisation V6 issue du constructeur Audi enchante. Autant la sonorité est feutré, autant la relance est vive. Le couple de 580 Nm a son avantage indéniable et la boîte PDK à 7 rapports fait bien le boulot. Elle passe les 258 chevaux du 3 litres avec efficacité pour peu que vous soyez sur un bitume de bonne qualité (j’y reviendrai dans 3 lignes plus bas).

Mine de rien, il se montre très alerte. J’en profite pour jouer avec les infos au tableau de bord comme par exemple la pression des pneus ou la répartition des la puissance aux roues. Le Macan S est vif, mais…

En fin de compte, sur les petites routes du vignoble voire même sur les grands axes départementaux, le Macan tabasse. Il rebondit facilement et me ballote un peu trop à mon goût. Certes, il est ferme mais avec les grandes jantes, c’est excessif.

Honnêtement, je me vois mal parcourir 200 kilomètres avec sur de la départementale. Je vois déjà assez souvent ma kinésithérapeute, n’en rajoutons pas.

 

En conclusion, le Porsche Macan S est une excellente affaire

Dynamique parlant, on voit que le châssis est bien travaillé. Les ingénieurs de la marque y ont apporté grand soin.

En fait, le Macan reste un véhicule imposant de plus de 2 tonnes. Il s’agit de ne pas l’oublier quand on en prend les commandes. Surtout sur les petites routes ou en ville. Si sur le billard de nos autoroutes tout se passe bien, sorti de cela c’est désagréable. Par conséquent, je n’ose l’imaginer sur le pavé parisien. Néanmoins, sa direction est précise, le freinage est parfait et en ligne. Je reconnais que ses qualités sont supérieures à ses défaut. Fort heureusement, il a un excellent châssis (mais dur).

Or, light is right et 2 tonnes ce n’est pas right…

Pour conclure, l’achat d’un Porsche Macan S diesel n’est pas une mauvaise affaire, loin de là, surtout à 50 000 euros. Les 66 000 kilomètres qu’affichent la bête ne sont qu’un simple rodage. En effet, un moteur 3 litres V6 ne se fatiguent pas pour si peu. À l’avenir, le problème sera de le revendre au bon moment pour ne pas effrayer le futur acheteur. Ce dernier pourra tout de même se dire qu’il saisit une bonne opportunité. Mais pour cela, la présence d’un carnet à jour et des factures semblent indispensable.

Quoique l’état extérieur ne préjuge pas de l’état de la mécanique, certains éléments ne trahissent pas. Au moment du choix du véhicule, surtout de ce calibre, un coup d’œil sur les jantes en dit parfois très long. Dans le cas présent, rien à redire. De même, l’intérieur ne présentait pas d’usure. Assurément, le premier possesseur était méticuleux.

Afin d’être totalement complet, ce Porsche Macan S diesel devrait être à vendre en cette fin d’année 2019 avec 85 000 kilomètres de plus… avis aux amateurs. Je vous garantis que c’est une super occase !

 

ps : la galerie photos est en bas 😉

Caractéristiques techniques Porsche Macan S diesel

Caractéristiques moteur

Motorisation Diesel
Puissance fiscale 16 CV
Moteur 6 cylindres V, 24 soupapes
Cylindrée 2 967 cm3
Puissance 258 ch à 4 000 trs/min
Couple 580 Nm à 1 750 trs/min
Type de suralimentation turbo
Boîte de vitesse, Nb de rapports Automatique à 7 rapports
Roues motrices 4×4

Dimensions

Longueur 4,68 m
Largeur sans rétros 1,92 m
Hauteur 1,62 m
Empattement 2,80 m
Volume de coffre mini/maxi 500 l / 1 500 l
Nombre de portes 5
Nombre de places assises 5
Poids à vide 1 955 kg

Performances / Consommation

Vitesse maxi 230 km/h
0 à 100 km/h 6,30 sec
Consommation urbaine 6,70 l / 100 km
Consommation extra-urbaine 5,70 l / 100 km
Consommation mixte 6,10 l / 100 km
Volume du réservoir 60 l
Emission de CO2 159 g/km
Bonus / Malus écologique
NormeEuro EU6

 

Le Porsche Macan S diesel en photos

 

 

Inscription à la Newsletter

Motion-Car, le média auto de Lille et des Hauts-de-France

Invalid email address
Désinscription à tout moment

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE