Home NEWS MINI Cooper SE, la citadine branchée

MINI Cooper SE, la citadine branchée

0

Citadine, électrique et surtout mignonne voici la nouvelle Mini.

Nous sommes certainement tous d’accord pour dire qu’en ville, un véhicule électrique est des plus adapté. Chez BMW, on l’a bien compris. Résultat, voici la Mini Cooper SE.

En fait, sur le papier, la petite bouille britannique cache sous son capot ou plutôt son plancher, une batterie d’une capacité de 32,6 kWh. A priori, cela permettrait à la Mini de parcourir 235 à 270 kilomètres. Entre nous, pour des trajets urbains, c’est très largement suffisant.

Cependant, ce qui nous intéresse le plus concerne les performances. Et comme toujours avec l’électrique, la surprise vient des accélérations. Elles sont permises grâce au couple et à la puissance disponibles immédiatement. La MINI purement électrique accélère de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes.  Malheureusement, ça fait plus que les 6,7 secondes de la Cooper S version thermique.

 

La Mini Cooper SE va peser…

Alors pourquoi un tel écart? Parce que la nouvelle Mini Cooper SE est lourde ! Malgré ses 270 Nm et ses 184 chevaux, le verdict sur la balance tombe : 1 365 kilos. Concrètement, ce sont 145 kilos supplémentaires apportés sur la voiture. 10 %  de masse supplémentaire (et donc 10% de masse à produire en plus, donc plus de CO2 à émettre, plus de minerai à extraire pour les batteries, etc.), ah bah elle est belle l’écologie… Bref.

Pourtant, il y  a quelques innovations intéressantes. Par exemple, notre citadine branchée possède comme à la maison, une pompe à chaleur. Cette dernière collecte la chaleur perdue du moteur, du contrôle de l’entraînement, de la batterie haute tension et de l’air extérieur avant de l’introduire dans le système de climatisation. Pas mal, non? Le gain en consommation électrique est énorme, de l’ordre de 75% rien que pour la climatisation bi-zone. Ce sera cela de plus pour l’autonomie.

Par ailleurs, via l’application MINI Connected Remote, le propriétaire pourra réchauffer au refroidir l’habitacle à distance. Fini les chocs thermiques !

 

80% en 35 minutes

En parlant d’autonomie, évoquons la charge. En option, un boîtier mural offre de retrouver 80% en deux heures et demie et 100% en trois heures et demie. Mieux encore avec la charge rapide, la Mini Cooper SE atteint une charge de 80 % en 35 minutes.

Afin d’optimiser l’efficacité de l’ensemble, la Mini se déplace grâce à des jantes spécifiques de 16 pouces. Les plus attentifs d’entre nous remarquerons que la largeur des pneus ressemble fort à celles de roues de bicyclettes. La résistance au roulement est moindre… Afin de palier ce souci susceptible de porter ombrage à la tenue de route, les automobiles électriques sont bardées d’électronique. 270 Nm à passer sur les roues avant, ce n’est pas une mince affaire. Mais la nouvelle devrait y arriver avec l’aide de l’antipatinage et du contrôle dynamique de traction (DSC).

Autre chose liée au mode de propulsion électrique, la récupération d’énergie. Ainsi, le conducteur pourra influer sur le degré d’efficacité de la récupération.

Voilà donc en gros les caractéristiques de la nouvelle Mini Cooper SE. Certes, elle conserve tout son charme mais il lui manque un truc. Ce n’est pas le son distinctif créé spécialement pour la protection des piétons qui changera la donne. Quoiqu’il en soit, cette auto devrait faire plaisir à tous ceux qui veulent se donner bonne conscience…

Inscription à la Newsletter

Motion-Car, le média auto de Lille et des Hauts-de-France

Adresse e-mail non valide
Désinscription à tout moment

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE