Home A LA UNE #CiaoNiki
La nouvelle Bentley Continental Supersports est là
Garfz
videos
play list 

#CiaoNiki

0

Ce fut certainement la nouvelle la plus importante de la semaine, celle du décès d’un très grand pilote automobile.

#CiaoNiki de la part de Ferrari et de nous tous pour remercier le talentueux Niki Lauda. Sa carrière exemplaire en tout point fut une référence pour de très nombreux coureurs automobiles. Malheureusement, celui qui a frôlé la mort un nombre incalculable de fois n’a pas réussi à lui échapper en ce 20 mai 2019.

À l’évocation de Lauda, nous avons tous en tête les images de son terrible accident du 1er août 1976 au Nürburgring. En effet, qui peut oublier l’embrasement de la Ferrari 312 T2. Le pilote à l’intérieur de l’incandescente Formule 1, c’est Niki Lauda. Par miracle, les pilotes Arturo Merzario, Brett Lunger, Guy Edwards et Harald Erlt le sortent des flammes…. fallait-il être fou pour risquer sa propre vie? Grièvement brûlé, Niki survit.

 

Le miraculé

Évidemment, la folie n’a pas sa place en Formule 1 ! Car un pilote mesure les risques. Il connait ses limites, celles de son bolide pour les dépasser avec juste ce qu’il faut. Le plus incroyable événement de ce sport viendra 37 jours plus tard. Lauda revient dans les paddocks pour prendre le départ du Grand Prix d’Italie. Bien sûr qu’il souffre mais il ne peut laisser son ami James Hunt prendre les commandes du championnat. Tout est dit dans le film de Ron Howard, Rush. Ici, nous avons affaire à des sur-hommes. La mort n’existe pas ni les compromis.

Finalement, en 1976, l’autrichien perd le titre à un point près. À l’époque personne ne mesure l’exploit. Ferrari ne croit plus en lui… Pourtant c’est un battant, il n’est pas encore l’heure de dire #CiaoNiki.<